Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
E-Classroom

E-Classroom

Plateforme de cours gratuits à partir du BAC - Vous avez un blog éducatif ? contactez moi pour rejoindre la communauté et avoir une meilleure visibilité (soumis à validation selon des critères de qualité).

Le prix et les décisions des agents économiques

La fixation d'un prix est le principal résultat de la confrontation d'une offre et d'une demande sur un marché. Une fois établi, le prix va influencer la décision de agents de produire ou d'acheter, d'investir ou d'épargner.

Le prix est l’expression de la valeur d’un bien. Cette valeur correspond, pour le consommateur, à un indicateur de qualité. Le prix est par conséquent le montant que le consommateur est prêt à débourser pour obtenir le produit.

Le prix et les décisions des agents économiques

La détermination des prix

  • La loi de l'offre et de la demande
  • Le prix, indicateur de rareté
  • Intervention de l'État

La fixation des prix selon la nature du marché

  • Le marché concurrentiel
  • Le monopole
  • L'oligopole

Le rôle du prix dans les décisions des agents

  • La décision de consommer
  • La décision de produire
  • Les décision à long termes

 

LA DÉTERMINATION DU PRIX

Le prix constitue un élément essentiel dans les transactions opérées sur les marchés. Dans une économie libérale, le marché est le lieu des échanges et l’instrument de fixation des prix, à la différence d’une économie étatique (qui entend une forte implication des pouvoirs publics) avec planification et mécanisme de fixation et de contrôle des prix. Certaines entreprises publiques doivent par exemple voir leurs conditions tarifaires validées par les pouvoir politiques. Toutefois, la liberté de fixation des prix, avec la liberté d’entreprise, constituent les deux aspects fondamentaux d’une économie de marché.

 

La loi de l'offre et de la demande

Les deux composantes essentielles d’un marché concurrentiel sont l’offre et la demande. Le prix de marché se fixe lors de la rencontre entre ces deux facteurs. Ce mécanisme conduit le prix à diminuer lorsque l’offre est supérieure à la demande et le prix à augmenter lorsque la demande est supérieure à l’offre. La relation entre l’offre et la demande permet d’obtenir le prix de marché ou le prix d’équilibre.

Le prix et les décisions des agents économiques

 

 

Le prix, indicateur de rareté

Plus un bien est rare et plus l'offre de ce bien est faible. Si la demande est inchangée, le prix va alors augmenter. Si par contre le bien est en quantité excessive compte tenu des besoins à un moment donné, le prix peut baisser de façon importante. Le prix exprime ainsi la rareté des ressources disponible.

 

Intervention de l'État

L'intervention directe et indirecte de l'État dans la fixation des prix reste possible par une action sur l'offre et sur la demande (incitations fiscales, politique d'augmentation du pouvoir d'achat, redistribution, limitation des revenus) ou encore, mais plus rarement une action directe sur les prix (blocage des prix de l'essence lors des crises).

 

LA FIXATION DES PRIX SELON LA NATURE DU MARCHE

 

Le marché concurrentiel

Sur un marché concurrentiel, le nombre de vendeurs et d'acheteurs est tel qu'aucun des intervenants ne peut influencer le prix pratiqué. Le prix du marché est une donnée préétablie qui ne se négocie pas.

 

Le monopole

L'entreprise en situation de monopole fixe elle-même son prix tout en tenant compte de la demande. Pour un même niveau de profit, elle arbitre entre produire une grande quantité de produits vendus à un prix faible ou une petite quantité vendue à un prix élevé.

 

L'oligopole

L'oligopole correspond à une situation dans laquelle l'offre est constituée de quelques entreprises confrontées à un grand nombre de demandeurs. Deux stratégies sont possible pour les entreprise :

  • l'affrontement avec les concurrent, en particulier sur la variable prix,
  • l'entente sur les prix ou sur le partage du marché.

 

LE RÔLE DU PRIX DANS LES DÉCISIONS DES AGENTS

 

La décision de consommer

Pour les consommateurs, les prix transmettent des informations qui entraînent ou non leur décision d'achat. Les prix influence les décisions des ménages, qui vont adapter leur niveau de consommation aux prix. Ainsi, la baisse du prix d'un bien est favorable à l'achat d'une plus grande quantité de ce bien.

 

La décision de produire

L'augmentation du prix d'un bien indique aux producteurs une situation de rareté relative. Elle peut alors inciter à produire davantage ou à entrer sur le marché pour les nouveaux producteurs.

D'une façon générale, les offreurs se positionnent sur la production d'un bien ou d'un service en fonction du prix du marché pour obtenir une rentabilité suffisante. Dans le cas où aucune entreprise n'est intéressée, il revient aux pouvoir publics de juger de l'opportunité de compenser la défaillance du marché.

Les prix influencent également le choix d'une combinaison productive qui utilise les facteurs de production les moins chers.

 

Situation

Conséquences possibles

Le prix de marché permet de dégager une forte rentabilité

  • Pénétration du marché
  • Accroissement de la production

Le prix du marché augmente et témoigne d’une rareté relative

  • Développement d’une stratégie de niche
  • Accroissement de la production

Le prix du marché ne garantit pas une rentabilité

  • Les pouvoir publics évaluent la nécessité de compenser les défaillances du marché

 

Les décisions long terme

En cas de fonds disponibles, deux décisions s’ouvrent aux ménages et aux entreprises : l’épargne ou l’investissement.

L’arbitrage entre des deux options prend en compte les avantages et risques qui sont propres à chacun. Les agents économiques cherchent donc à anticiper les tendances du marché pour analyser les coûts et les prises de bénéfices prévisionnelles. La mesure des risques engagés par rapport au prix détermine le degré d’investissement établi.

Ainsi, la hauteur de la valeur des échanges intervient dans la prise de décision. Plus la transaction porte sur un prix élevé, plus les agents sont sensibles à l’incertitude de l’évolution des prix du marché. Cette estimation retarde ou accélère l’acte d’achat.

Ex : Le soutien des pouvoir publics au secteur de l’automobile par la prime à la casse en 2009, a accéléré le renouvellement des achats de voitures neuves alors que les effets de la crise laissaient présager le contraire. Le facteur prix, et l’anticipation d’un avantage financier provisoire ont stimulé la croissance du secteur.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article