Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
E-Classroom

E-Classroom

Plateforme de cours gratuits à partir du BAC - Vous avez un blog éducatif ? contactez moi pour rejoindre la communauté et avoir une meilleure visibilité (soumis à validation selon des critères de qualité).

La construction d'un visuel

SOMMAIRE

La règle des tiers

La règle du nombre d’or

La perspective

  • Raccourcissement perspectif
  • Points et lignes de fuite
  • La perspective atmosphérique
  • Perspective cavalière
  • Perspective axonométrique
  • Perspective curviligne
  • Infographie tridimensionnelle

Cadre et cadrage

  • Les formats du cadre

Les angles de prises de vue

L’échelle des plans

La construction d'un visuel

La règle des tiers

La règle des tiers est une version très simplifiée de la règle du nombre d’or (pratiquée depuis la Grèce antique), qui permet de mettre en valeur le ou les sujets présents dans une scène, tout en respectant des proportions harmonieuses.

Cette méthode consiste à diviser l’image en trois bandes verticales et trois bandes horizontales à espacements égaux. Chaque ligne correspond à un axe fort. Placer son sujet à l'intersection de ces axes forts renforce la composition du visuel.

 

    La règle du nombre d’or

    Il est utilisé pour définir des proportions harmonieuses en géométrie, et a même été qualifié de divine proportion, notamment pendant la Renaissance.

     

    Pour tracer un rectangle d’or, il suffit de créer un premier carré central, sur un côté duquel s’appuie un second carré, sur lesquels s’appuie un troisième carré, et ainsi de suite. Les côtés des deux premiers carrés sont d’une longueur de 1, le carré suivant a un côté de 2, le suivant un côté de 3, etc… pour donner ce qu’on appelle la suite de Fibonacci : 1, 1, 3, 5, 8, 13, 21, 34, 55, 89, 144, etc…  Ensuite, pour créer cette spirale d’or, on trace dans chaque carré un arc de cercle qui a pour centre un sommet du carré, et qui relie les deux sommets opposés, en faisant en sorte que chaque arc de cercle se rejoigne, ce qui nous donne cette spirale.

     

    La perspective

    La perspective géométrique désigne différents procédés visant à « représenter les objets sur une surface plane de telle sorte que leur représentation coïncide avec la perception visuelle que l’on peut avoir, compte tenu de leur positions dans l’espace par rapport à l’œil de l’observateur »

     

    Raccourcissement perspectif : plus un objet est lointain, plus il paraît petit.

     

    Points et lignes de fuite : Le point imaginaire destiné à aider le dessinateur à construire son œuvre en perspective. Les constructions dites à deux points de fuite font appel à la notion de ligne de fuite

    •  Perspective à Un Point de fuite : La perspective à un point focalise une des trois séries de lignes parallèles d'un cube et les projette vers un point, le "point de fuite".

     

    •  Perspective à Deux Points : La perspective à deux points utilise deux des trois séries de lignes parallèles du cube.

     

    •  Perspective à 3 points de fuite : Ce type de perspective permet de créer des vues en plongée et en contre plongée.

     

     

    Perspective en plongée (vue de dessus)

     

    Perspective en contre plongée (vu de dessous)

     

    La perspective atmosphérique : consiste à marquer la profondeur de plans successifs en leur donnant progressivement (du proche au lointain) la couleur de l'atmosphère, du ciel.

     

    Perspective cavalière : La perspective cavalière est une manière de représenter en deux dimensions des objets en volume. Cette représentation ne présente pas de point de fuite.

     

    Perspective axonométrique : Cette perspective garde les mêmes principes que la cavalière avec toutefois quelques nouvelles propriétés notables.

    De gauche à droite : Perspective cavalière d'un cube, Perspective axonométrique d'un pavé, Perspective isométrique d'un cube

     

    Perspective curviligne : La perspective curviligne est une technique de tracé de perspective qui veut se rapprocher de l'image rétinienne (projetée sur la sphère de l'œil).

     

    Infographie tridimensionnelle : La synthèse d'image tridimensionnelles souvent abrégée 3D (3D pour trois dimensions : x,y,z, les trois axes qui constituent le repère orthonormé de la géométrie dans l'espace) est un ensemble de techniques notamment issues de la CAO (Conception assistée par ordinateur) qui permet la représentation d'objets en perspective sur un moniteur d'ordinateur.

     

    Cadre et cadrage

    Dans le domaine de l'art pictural, le cadre est la limite de l'image.

    Dans tout cadrage, quel que soit le support, la première décision concerne le choix du format. Si le peintre a une maîtrise totale des dimensions de sa toile, le photographe doit, lui, réaliser un « recadrage » (suppression d'une partie de l'image après la prise de vue) pour parvenir au format choisi.

     

    Les formats du cadre

    •  Format Paysage (ou horizontal) : Format le plus courant. C'est le plus naturel car il correspond au champ de vision humain et est tout à fait adapté à la représentation de scènes larges, de plusieurs personnages. L'image est stable et équilibrée. Le format plus grand dans sa dimension horizontale, plus panoramique, est appelé « marine ».

    Format Paysage

     

    Format panoramique

     

    •  L'orientation verticale (ou « portrait ») : est moins spontanée. Elle permet de représenter un sujet en hauteur, tel qu'un personnage ou un immeuble. Ce cadrage donne une sensation d'action et de proximité.

     

    Partager cet article

    Repost 0

    Commenter cet article